Episode 4 … L’utilisation du chapeau Rouge dans l’entretien professionnel

Au ROUGE sont souvent associés : la colère, l’amour, le danger, le feu, le sang, l’interdiction … Elle s’impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante ..
Cette couleur remue des sentiments, voire des ressentiments, des impressions, des passions propres à une expression SUBJECTIVE. Cette couleur chaude ne laisse donc pas indifférent et c’est là toute sa force : elle remue des émotions positives ou négatives qui peuvent être contagieuses. C’est en ce sens que le Chapeau Rouge est pénétrant.
Quand votre interlocuteur part en chapeau ROUGE, il peut vous amener à répondre, voire réagir dans la même couleur. Et là, attention le cycle de l’énergie se met en place, les échanges comme au ping pong s’accélèrent au risque de perdre la maîtrise, de rentrer dans un dialogue de sourds, chacun campant sur ses impressions, ses sentiments …
Un échange en chapeau ROUGE peut se terminer par une incompréhension mutuelle, pouvant amener à une rupture qui amène à clôturer l’entretien. C’est parfois la seule solution, les conditions n’étant plus remplie d’un dialogue constructif. Il est nécessaire alors de rappeler les constats (chapeau Blanc) qui vous amènent à mettre fin à l’entretien.
Si vous ressentez en début d’entretien une tension, une crainte …de votre interlocuteur, vous pouvez l’amener à exprimer son chapeau ROUGE sans l’interrompre pour qu’il puisse exprimer ce qu’il a sur le cœur ! Ensuite et seulement ensuite, vous pourrez reprendre le fil de l’entretien.
Comment s’adapter à un chapeau ROUGE ?
 Ne commencez pas par lui demander Pourquoi ? « Pourquoi t’es en colère ? Réponse
possible « Qu’est ce que cela peut bien te faire ? J’ai bien le droit d’être en colère ! ». La
question pourquoi tente de le ramener immédiatement en chapeau blanc. Quelqu’un qui est dans le rouge, en colère … ne peut pas passer rapidement de l’un à l’autre, de la subjectivité à l’objectivité tant les émotions qui le submergent peuvent créer des filtres dans sesperceptions
 Taisez-vous ! (ne dites pas à l’autre de se taire, vous alimenteriez son chapeau rouge.
L’injonction s’applique à vous).

 Ecoutez le en silence et avec attention « les yeux dans les yeux », prêtez l’oreille, entendez les mots, la tonalité, le débit de sa voix, observez les messages non verbaux, notez les points qui vous semblent essentiels pour les reformuler et les approfondir dans un second temps, ne prenez pas position tout de suite
 Ne répondez pas du tac au tac, respirez s’il y a des propos tenus qui vous étonnent,
choquent, être le plus neutre possible, restez zen – imperturbable (facile à dire et à écrire) …
 S’interroger en silence … « Quelles bonnes raisons il a de dire ce qu’il dit, de penser, d’être dans cette émotion … ? »
 Laissez un silence s’établir à la fin de la séquence d’écoute active et sincère (un truc comptez jusque 4 avant de prendre la parole – pas à haute voix bien sûr ( comme la question m’a déjà été posée !)
 Faites preuve d’empathie. C’est faire comme si on était à la place de l’autre, être capable d’imaginer ce que les autres pensent et ressentent ; « Je me suis déjà senti comme cela … »
« Lors de … j’ai déjà rencontré les mêmes difficultés » « Je comprends c’est très frustrant »
 Nommez l’émotion, le ressenti que vous avez perçu, c’est un moyen de reconnaître l’autre
 Pas de jugement … « C’est nul de vous mettre dans cet état », pas de soutien … « ah mon
pov ’msieur », pas de solution immédiate … « Voilà ce qu’il faut faire … »
 Etre dans une attitude compréhension en utilisant les techniques de reformulation, dont les questions ouvertes font partie, pour permettre d’approfondir la compréhension de la situation, le faire sortir petit à petit du chapeau rouge et l’accompagner pour qu’il trouve lui-même des premières pistes
 Exprimez votre propre chapeau rouge. C’est dire soi-même ce que l’on ressent à partir de votre « Je »
 …
RESUME en Rouge. J’envoie des émotions. J’exprime des ressentis, des impressions, des sentiments. Je suis SUBJECTIF. Je joue sur le registre affectif, intuitif. Je ne suis pas obligé de dire pourquoi. J’ai l’impression, j’ai le sentiment, j’aime, mon intuition me dit que …
Chacun a son vécu, ses expériences de situations en Chapeau Rouge. Les solutions
proposées ne sont pas exclusives et les seules à adopter. La relation humaine ne se résume pas à de simples recettes, ce serait trop facile alors je vous invite à partager vos expériences réussies de situations en Chapeau Rouge, sur notre blog.

Jean-Marie PASDELOU
Prochain épisode, les chapeaux Jaune, Noir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s